Chef scout, pourquoi pas toi?

Deviens animateur chez les Scouts et Guides de France

Charles, 21 ans, chef Scouts-Guides à Vienne (Autriche) et au Vésinet (78)

A quel âge es-tu devenu chef scout ? 

Le scoutisme n’a pas toujours été dans ma vie, car je n’avais jamais été scout avant de devenir chef. Et pourtant, je suis devenu chef scout à 18 ans, pour me rapprocher de mon petit frère. Et depuis, je me suis senti tellement bien dans ce mouvement que j’en suis maintenant à ma troisième année de chef. D’ailleurs cette année je gère 2 unités, une en France dans le territoire Vallée de la Seine et une unité à Vienne (en Autriche) pour le territoire monde.

Qu’est-ce que tu as appris devenant animateur chez les scouts? Qu’est-ce que ça t’a apporté? 

Ça va paraitre un peu osé, mais dans un sens, devenir animateur chez les scouts m’aura appris à donner un sens à ce que je fais, à savoir chercher comment je veux avancer ou faire avancer, comment je veux grandir et m’épanouir via ce que je fais.

J’y ai appris à avoir confiance en moi, à partager mes connaissances, j’ai totalement découvert ce qu’est la vie dans la nature, et aujourd’hui, je suis l’un des rares (sinon le seul) chef de Vienne qui ait sérieusement envisagé de dormir sous tente malgré le froid. Et j’ai aussi découvert des trucs pratiques pour la vie de tous les jours : gestion de projet, mise en place du projet, budget etc…

Racontes-nous un de tes meilleurs souvenirs de camp en tant que chef/cheftaine.

Mon meilleur souvenir de camp… Il n’y en a pas qu’un seul… Mais je n’en mettrai que deux.

Le premier c’est bien évidemment, et comme pour la plupart des chefs bleus, c’est le Jamborée Vis Tes Rêves de juillet 2012 dernier, 15 000 jeunes, 3 000 chefs, des veillés de folie, une ambiance extraordinaire, sublime.

Mais il y a aussi une nuit extraordinaire lors de mon premier camp. Un orage très violent, et des installations surélevées pour le contexte… Un jeune qui arrive en courant nous dire que tout s’est écroulé, et tout de suite une organisation hyper efficace mise en place, avec un conseil de pilote qui se forme sous l’impulsion des pilotes eux-mêmes pour trouver des places aux 6 jeunes sans tentes, tandis que nous les chefs, sous la pluie battante, nous reconstruisions l’installation. Au bout d’une heure, il nous restait trois des 4 pilotes à loger après que ceux-ci aient abandonnés leurs places dans leurs installations aux plus jeunes de la troupe. Ils sont venus nous aider à finir de construire le précaire abri (sec !!!) qu’on préparait pour eux. Une telle cohésion, un tel esprit de groupe, et tant de belles qualités mises en place par mes jeunes… ça vaut tout ce qu’on a à faire pour un camp et toutes les galères qui peuvent y avoir lieu.

Cependant, rien ne vaudra jamais mon engagement chef, que j’ai fait durant le camp cet été, et ou deux amis chefs étaient venus nous rejoindre pour m’engager. Je m’engageais pour mes jeunes, avec toutes les qualités mais aussi leurs défauts, pour qu’ils deviennent encore meilleurs qu’ils ne sont à l’heure actuelle.

Il y a une raison qui fait que pour toi “être chef scout, c’est le meilleur job au monde”, et cette raison c’est…

Vivre dans la Nature, faire grandir des jeunes et les aider à progresser dans leurs vies, les voir s’affirmer, être fier d’eux-mêmes, s’épanouir…. C’est le sens même de la vie qui est exprimé dans le rôle du chef scout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le novembre 4, 2012 par dans Bref je suis devenu chef scout, Scouts-Guides.
%d blogueurs aiment cette page :